Les "sept" familles d’appareillages orthodontiques

La plupart des traitements orthodontiques utilisent un, ou plusieurs, types d’appareillages afin d’influer sur la position des dents et la croissance harmonieuse des mâchoires.

1) Les appareils multi bagues et les gouttières

Des attaches appelées « brackets » ou « bagues », dans lesquelles un fil semi-rigide est inséré, sont collées sur chaque dent.
A lire : Les traitements de 12 à 16 ans


Traitement multi attaches



Il existe d’autres solutions qui utilisent des gouttières transparentes amovibles, ayant un résultat similaire aux bagues mais plus limitées dans leurs indications et le plus souvent utilisées pour les adultes par souci d’esthétique.
Voir : L’orthodontie invisible


2) Les appareils fonctionnels

Les appareils fonctionnels permettent de corriger les décalages antéro-postérieurs (avant-arrière) ou transversaux (en largeur) entre les deux mâchoires.
Ils favorisent le bon développement des mâchoires et sont particulièrement intéressants pour les enfants en période de croissance. Ils peuvent être portés dès le plus jeune âge (vers 3/4 ans).
Ces appareils sont soit fixes, soit amovibles.

a) Les activateurs de croissance, monobloc ou twin bloc : la mandibule (mâchoire inférieure) et le maxillaire (mâchoire du haut) sont figés dans l’appareil (l’enfant ne peut pas parler). Ces appareils sont utilisés pour les décalages importants.

b) Les appareils à bielles : ces activateurs utilisent de petites tiges métalliques (bielles) qui relient l’appareil du haut à l’appareil du bas et « poussent » la mandibule en avant.


Bielles de Herbst



c) Les appareils d’éducation fonctionnelle sont des gouttières supérieures et inférieures, monobloc souple en silicone ou polyuréthane, incorporant différents types de dispositifs (propulsion, expansion, guide lingual). Ils peuvent être utilisés dès l’âge de 3 ans jusqu’à l’âge adulte.


3) Les appareils d’expansion

Fixes ou amovibles ils entraînent une expansion transversale (en largeur) ou antéropostérieure.
Entre autres : Disjoncteur, Pendulum (expansion de l’arcade maxillaire et recul des molaires), Quad Helix.


Appareil Quad Helix

4) Les mainteneurs d’espace

Ils sont utilisés en cas de perte prématurée d’une dent (molaire de lait par exemple) afin de permettre la bonne éruption de la future dent permanente (Arc de Nance) pour éviter le déplacement des dents sur l’arcade après une extraction, en cas d'absence d'une dent.
Exemples : Arc lingual, Arc transpalatin.

5) Les accessoires orthodontiques ou appareils complémentaires

- Les élastiques intermaxillaires ou les ressorts intermaxillaires qui permettent une traction intermaxillaires.
A lire : Les élastiques en orthodontie
- Les minivis qui sont des accessoires d’ancrage orthodontique
A lire : Les mini-vis en orthodontie
- Les arcs transpalatins
- La grille anti succion qui empêche la succion du pouce ou l’avancée excessive de la langue (thumb habit)
- L’enveloppe linguale nocturne ou ENL, pour une rééducation de la position de la langue en l’habituant à rester derrière les dents et au contact du palais.


6) Les appareils de contention

Ces appareils sont utilisés en prolongement du traitement orthodontique afin d’en consolider le résultat. C’est une période essentielle à respecter pour le maintien du bénéfice acquis.
- Les appareils de contention fixes : il s’agit de fils (ou attelles) collés à l’arrière des dents sur les incisives et les canines.


Contention collée




A connaître : Les conditions de réussite d’un traitement

Article rédigé par le praticien le 08/10/2014